Genèse

Voilà des années que trotte dans ma tête ce projet « d’expédition ». C’était dans les années 80 lorsqu’on accueille à la maison un marcheur d’une quarantaine d’années avec un sac à dos énorme et un bâton à la main. Mais qui est ce bonhomme ? J’ai à peine quatorze ans et ce Monsieur m’impressionne. En fait il dit marcher à travers le monde et n’a pour ainsi dire pas de domicile. Il nous raconte sa vie, ses voyages à pied et s’arrête là où on veut bien partager un repas et lui offrir un couchage. Son nom, je l’avais entendu une ou deux fois mais ça fait des années que je cherche dans ma mémoire. Je l’ai enfin retrouvé, d’un coup il est revenu en écrivant ces quelques lignes ! C’est Patrick HANN, un homme finalement très connu dans le monde des « marcheurs », un sacré Type. Voilà ce que je retiens de ce baroudeur, il m’a marqué.

Philippe,
L’Amitié à notre époque est devenue si rare, qu’il faut savoir la cultiver. Le sport est le meilleur élément de vérité de l’Etre humain, car il définit la grandeur et la magnificence de son soi-même.
Amitiés ….
Hann Patrick, Globe-trotter, 235 000 kms à pieds
Cobaye de la Recherche sur le Cancer auprès de la N.A.S.A.

Lundi 25 Mars 1985

de gauche à droite: Moi, Papa, Patrick, Fred

On est alors au début des années 2000, après quelques études, mon amour de Caro, et une activité sportive débordante, je n’ai pas oublié ce marcheur « fou » et l’idée d’une petite expédition fait son chemin dans ma tête. En 2003 je suis amené à travailler pour un patron Norvégien, ce qui structure finalement mon projet en 2016. Ça y est, je le tiens enfin ! Un road trip en vélo depuis chez moi à CHÂTEAUVERT dans le Var jusqu’au point emblématique tout en haut de l’Europe et de la Norvège : le Cap Nord.

Tout est en place dans ma tête, mais voilà, il va falloir organiser tout le « binz » : J’ai le soutien sans faille de Caro et de Lolo notre fiston mais il y a surtout une absence prolongée au boulot à une période non habituelle pour les congés qui se profile. Aïe ! La clé finale du projet, c’est donc Philippe BLIEKAST qui l’a, mon boss, 15 ans qu’on travaille ensemble. On est en Juin 2016 en plein Paris, au resto tous les deux tranquille pour le dîner. L’apéro est servi et ma question fuse naturellement avec un sourire au coin des lèvres: « Dis Phil, je dois poser 5 à 6 semaines de congés en juin et juillet 2018 pour réaliser un projet sportif (que je lui décris en quelques mots)? ». La réponse ne s’est pas faite attendre : « Crazy man ! (en secouant la tête)» mais aussitôt ça a été un « oui pas d’problème» franc et direct. Sans cet accord le projet s’effondre. On a tapé dans la main et trinqué pour ça. Merci Boss !

Maintenant je vous donne rendez-vous pour la suite de l’histoire qui sera écrite à partir du 21 juin 2018 sur « Le Live » du site !

28 juin 2016
Philippe BLIEKAST